OIE

Le foie d’oie est actuellement très peu répandu, bien qu’il soit de meilleure qualité que le foie de canard. Le foie gras que nous consommons aujourd’hui est principalement issu du canard, mais cela n’a pas toujours été le cas. À l’origine, tout le foie gras provenait de l’oie et ce, pendant des siècles, jusqu’à ce que l’industrialisation massive de la production de foie gras commence dans les années 60. Lorsque la production de foie gras s’est industrialisée et que des méga-fermes de gavage ont été mises en place, les oies s’y sont opposées avec succès et ont donné des rendements très faibles. C’est pourquoi l’INRA a créé en 1960 en France, par croisements génétiques de différentes espèces de canards de Pékin et américains, un hybride stérile à haut rendement appelé « mulard » destiné à la production industrielle de foie gras en cages de gavage. C’est le début de l’industrialisation incontrôlée du foie gras et de ses dérivés qui inondent aujourd’hui le marché à bas prix au détriment du bien-être animal.

 

Labourdette élève des oies qui disposent de la certification BIO – GAVAGE FREE. Le foie naturellement gras de nos oies est un foie de saison, de petite taille, élevé lentement, obtenu par des procédés respectueux de l’environnement qui garantissent le bien-être des animaux grâce à un élevage éthique en plein air.

 

Le foie d’oie, de couleur rose et dont les lobes présentent des bouts pointus, a une saveur délicate, plus douce que celle du foie de canard, et a une grande persistance en bouche. Le foie de canard, avec sa couleur jaune foncé et ses lobes arrondis, a un goût plus brut et une longueur en bouche très courte.